Contenu .

Service-Navigation

Navigation Général

Navigation

Informations supplémentaires

SERVICE

Communiqués de presse

02.06.2007

Pour une politique industrielle européenne écologique

Rencontre des ministres de l’Environnement de l’UE à Essen – Il faut améliorer le système d’échange des quotas d’émission

Gabriel

Compte tenu du changement climatique, les ministres de l'Environnement de l'UE se sont prononcés en faveur d'une réorientation de la politique industrielle européenne. L'Union européenne doit concentrer plus fortement ses efforts pour augmenter l'efficacité de l'utilisation de l'énergie et des ressources, promouvoir les innovations écologiques et accélérer la diffusion des écotechnologies dans tous les secteurs. "Nous voulons que l'Union européenne devienne non seulement l'espace économique le plus performant mais aussi la championne de l'efficacité des ressources et de l'innovation écologique" a déclaré M. Sigmar Gabriel, ministre fédéral de l'Environnement à l'issue de la rencontre informelle d'Essen. Sous la présidence de M. Gabriel, les 27 ministres de l'Environnement de l'UE ont évoqué pendant deux jours les chances d'une politique européenne industrielle écologique.

"Les technologies écologiques jouent d'ores et déjà un rôle exceptionnel pour la croissance et l'emploi en Europe. Selon les prévisions, le volume du marché de ces  technologies va doubler, passant d'environ 1.000 milliards en 2005 à 2.200 milliards d'euros en 2020. La politique doit fixer les bonnes orientations pour que l'Europe puisse affirmer son rôle de leader technologique et économique dans ce domaine. Le concept de la politique industrielle écologique est la réponse économique à la question écologique" a déclaré M. Gabriel.

Les ministres de l'Environnement se sont prononcés en faveur d'une série de mesures concrètes. L'amélioration du système européen d'échange des quotas d'émission revêt une importance primordiale: à l'avenir, les méthodes d'attribution des certificats d'émission devront être plus uniformes. L'attribution ne devrait plus se faire gratuitement mais par le biais d'enchères. La fixation de plafonds d'émissions doit également devenir plus transparente.

Les ministres de l'Environnement se prononcent, en outre, pour des standards dynamiques afin de créer des incitations à la commercialisation des innovations possédant une grande efficacité énergétique, par exemple dans le cas des appareils ménagers électriques. "Nous avons besoin de la concurrence permanente pour trouver la solution la plus économe et la plus efficace, reprenant ainsi l'exemple du programme de top runners qui a fait ses preuves au Japon. Le produit possédant la plus grande efficacité énergétique sert de référence que tous les autres fournisseurs doivent suivre" a expliqué M. Gabriel.

De plus, les ministres de l'Environnement ont débattu de la poursuite de l'harmonisation de la fiscalité sur l'énergie dans l'UE. Selon les ministres de l'Environnement, il est très urgent de poursuivre la suppression des subventions nuisant à l'environnement.

Enfin, il a été convenu à Essen que les États membres miseraient plus fortement sur les produits respectueux de l'environnement dans leur politique d'approvisionnement et contribueraient ainsi à améliorer les chances des innovations écologiques sur le marché. Enfin, les efforts de recherche devront être intensifiés, notamment en ce qui concerne les technologies énergétiques durables.

Vous trouverez de plus amples informations et des photos de la rencontre des ministres sur le site www.eu2007.de.



Accessibilité     . Imprimer     . Recommander cette page


Date: 05.06.2007