Contenu .

Service-Navigation

Navigation Général

Navigation

Informations supplémentaires

SERVICE

Communiqués de presse

01.06.2007

Diversité, dialogue et solidarité: le premier Parlement euro-méditerranéen de la jeunesse siège à Berlin

De la politique européenne sans frontières géographiques et culturelles

Euromed

"L'écoute mutuelle et la curiosité de découvrir l'autre sont les conditions essentielles pour avoir des idées et des perspectives communes", a déclaré le ministre adjoint chargé des affaires européennes Günter Gloser lors de l'ouverture solennelle à Berlin du premier Parlement euro-méditerranéen de la jeunesse. Cent jeunes âgés de 18 à 25 ans se sont réunis aujourd'hui (1er juin) dans la Chambre des Députés de Berlin. Quatre jeunes passionnés de politique venus d'Égypte, de Syrie, de Grèce et de Chypre président la manifestation. Alors que la manifestation était placée sous le slogan "Diversité, dialogue et solidarité", les jeunes venus des 27 États membres de l'Union européenne ont abordé avec des représentants du même âge de 11 États méditerranéens partenaires du processus de Barcelone des sujets actuels de société. Outre les trois langues officielles de l'Union européenne utilisées lors de cette manifestation, à savoir l'allemand, le français et l'anglais, l'assemblée parlementaire s'est tenue également en arabe et a été traduite dans cette langue.

Dès le début de l'assemblée parlementaire, les orateurs invités pour ouvrir la séance, parmi lesquels figuraient en plus du ministre adjoint Gloser notamment la présidente du Parlement grec Anna Benaki, la vice-présidente du Parlement européen Luisa Morgantini ainsi que le président du comité pour l'industrie du Parlement égyptien Mohammed Aboul-Enin, ont identifié le conflit au Proche-Orient et le problème des flux d'émigrants illégaux dans l'Union européenne comme des défis majeurs pour l'avenir. La "résolution du conflit au Proche-Orient" est, selon Mme Benaki, la "clé de la paix et de la stabilité dans la région". M. Aboul-Enin a qualifié la situation dans l'espace méditerranéen de "dramatique et douloureuse". C'est à la jeunesse surtout qu'il revient de participer activement au façonnement de l'avenir de la région euro-méditerranéenne. Les jeunes ont évoqué ces thèmes pendant leurs débats. Ils ont également discuté des problèmes que rencontrent leurs pays dans la lutte contre la corruption, des dossiers de la culture et de l'éducation ainsi que de la sécurité énergétique.

Ce projet pilote de la présidence allemande de l'UE a été préparé par les participants lors de réunions du comité de plusieurs jours à Alexandrie et à Berlin. Il en est ressorti des résolutions qui seront adoptées demain (2 juin) selon la procédure parlementaire.

Le Parlement de la jeunesse est organisé par le ministère fédéral des Affaires étrangères avec le soutien de la Commission européenne et en coopération avec le Goethe-Institut, la Fondation Heinz Schwarzkopf (Parlement européen de la jeunesse), la Fondation Anna Lindh, le Forum Européen de la Jeunesse et la Plateforme Euro-Med Jeunesse.

Le ministre adjoint Gloser a terminé son discours en lançant un appel à la prochaine présidence de l'UE pour l'inviter à poursuivre l'initiative du "Parlement euro-méditerranéen de la jeunesse" afin d'offrir aux visions de ces jeunes une plateforme, également pour l'avenir. À cet égard, on pourra former en 2008 aussi, l'Année européenne du dialogue interculturel, de nombres jeunes multiplicateurs pour le dialogue euro-méditerranéen, des jeunes qui détermineront bientôt l'avenir de l'espace méditerranéen.

 

Pour plus d'informations sur le Parlement euro-méditerranéen de la jeunesse, cliquez ici!



Accessibilité     . Imprimer     . Recommander cette page


Date: 02.06.2007